Auto-moto

Les constructeurs automobiles américains réduisent leur offre sur leur marché

Avec la chute des ventes de voitures sur le marché au Canada et aux États-Unis, les grands constructeurs locaux ont décidé de réduire leur offre, à défaut de se retirer complètement. Suivant les traces de Chrysler en 2017, Ford Motor Company a choisi de ne proposer aux automobilistes canadiens que la Mustang dans la catégorie berline, se concentrant sur les camions et les utilitaires.

Refonte de l’offre de véhicules en Amérique du Nord

Entre 2012 et 2017, les constructeurs automobiles ont constaté une chute de leurs ventes sur le marché nord-Américain, comme chez Ford, où le rythme de baisse annuel a atteint 13,7 %. De plus, trois transactions sur quatre portaient sur un camion ou un utilitaire. Dans la police aussi, les berlines ont perdu du terrain au profit de solutions de transport plus pratiques.

Au Canada aussi, les modèles commerciaux, les utilitaires et les camions occupent une place grandissante dans les showrooms des concessionnaires. Le pick-up Ford F-150 a d’ailleurs décroché le titre de véhicule neuf le plus vendu sur deux années consécutives. De leur côté, les modèles Focus, Fiesta, Fusion et Taurus de la marque disparaissent des catalogues.

La production est même stoppée pour la Lincoln MKZ, issue de la plateforme fabriquant la Taurus, ainsi que les Ford Interceptor et Responder qui équipent les forces de l’ordre. Chrysler a pour sa part arrêté de construire la berline intermédiaire Chrysler 200 et le modèle compact Dodge Dart.

Une gamme limitée de berlines disponibles au Canada

En plus de la Mustang, seule berline que Ford continuera à commercialiser au Canada, les automobilistes pourront se tourner vers l’EcoSport. Cet « utilitaire de poche » équipé de la plateforme et des motopropulseurs de la Fiesta a déjà conquis les consommateurs avec sa petite taille.

Chez les représentants canadiens de Chrysler, les berlines Dodge Charger et Chrysler 300 resteront disponibles, de même que la sportive Dodge Challenger, censée rivaliser avec la Ford Mustang et la Chevrolet Camaro. Ce choix est sans doute lié au fait que ces automobiles sortent du site de Bramalea, situé dans la province de l’Ontario.

Quant aux véhicules désormais catégorisés comme anciens, ils vont d’ici quelques années étoffer la liste des perles rares recherchées par les inconditionnels du genre. Pour les Européens, un importateur de voitures de série américaines deviendra alors le partenaire indispensable, à condition d’être prêt à y consacrer un budget conséquent.

 

Cliquer pour commenter

Repondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actus populaires

Haut