Autres

F1 2017 : Red Bull dévoile sa nouvelle protection de futurs cockpits

Le Directeur de course de la FIA confirme la fiabilité de la nouvelle protection proposée par Red Bull Racing pour les futurs monoplaces de 2017. La solution envisagée par firme anglo-autrichienne s’inscrit en effet comme une alternative au Halo testé par Ferrari. Le prototype de pare-brise va être notamment mis à l’épreuve par la FIA et si le test sera concluant, le sujet mériterait d’être approfondi par le Groupe Stratégique et la Commission F1 le 26 avril. Ceux-ci doivent se prononcer avant le 30 avril. Charlie Whiting assure de son côté qu’il n’y a pas de raison pour que le prototype ne puisse pas être proposé comme solution potentielle au Groupe Stratégique et à la Commission F1 au cas où il se révélerait aussi efficace que le Halo.

Le test de fiabilité

Le circuit de Sotchi pourrait même être le théâtre du test public du prototype sur le RB12 le 28 avril à l’occasion des premiers essais libres et notamment lors d’un tour d’installation. Les pilotes pourront ainsi émettre leur feedback. Quoi qu’il en soit, l’avis de FIA est favorable à ce sujet, même s’il faut encore attendre les tests d’impacts qui auront lieu la semaine qui vient. Les deux pilotes de Red Bull Racing ont déjà eu l’occasion de tester le concept dans le simulateur de Milton Keynes et y apportent déjà leur soutien. Lors du test d’impact, le prototype va entrer en collision avec un poids de 20 kg propulsé à une vitesse de 220 km/h. Le même test a déjà été effectué au Halo ayant subi un choc frontal et à 45 °. Le test porte aussi sur la partie translucide en polycarbonate et prend en compte différents cas de figure pour tester la fiabilité du prototype, par exemple lors de l’extraction d’un pilote blessé. La question de visibilité n’est pas la moindre, car il faudrait que le pare-brise soit constamment opérationnel quelle que soit la condition climatique.

Qu’en est-il du design ?

L’un des aspects qui pourraient rendre le verdict favorable au concept de Red Bull relève de son design. L’idée a séduit un grand nombre de fans lors des essais à Barcelone. Selon Whiting, tout est question de préférence bien qu’il exprime le réel souhait de conserver le Halo dans la mesure où les deux solutions concordent. La solution de protection, une fois adoptée, deviendra une référence à toutes les nouvelles générations de monoplaces pour 2017. Il conviendra ensuite de choisir de faire fabriquer le prototype par une équipe ou par un fournisseur. La conception du pare-brise Red Bull doit être normalement confiée à un spécialiste, du moins pour tout ce qui a trait à la partie polycarbonate translucide.
Dans la même optique, la FIA envisage intégrer un dispositif de protection cockpit destiné à sécuriser la tête des pilotes pour la prochaine saison 2017. Jusqu’à présent, elle est convaincue de l’efficacité des modèles de protection de la version Mercedes et Ferrari tout comme elle est séduite à l’idée d’expérimenter le concept de Red Bull au cas où il se révélerait efficace.

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Lois

    13 mai 2016 at 20 h 19 min

    Oui c’est p-e plus attirant, mais à  quel prix? Moi Thiriault ne risque pas de forcer personne au départ

Repondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut