Compétition

Championnat du monde des rallyes 2017: La Citroën WRC revient en force

Citroën Racing teste sa nouvelle version WRC pour marquer son retour au Championnat du monde de Rallye 2017. Kris Meeke a été choisi pour mettre les performances du bolide français à l’épreuve, notamment sur les pistes de terre du Château de Lastours et de Fontjoncouse.

Les premières impressions de l’équipe

A l’issue de long mois à réaliser des études en simulation, le temps est venu pour l’équipe de passer à l’action. Laurent Frégosi, responsable du projet est notamment séduit à l’idée de voir la bête à moteur se déchaîner sous le contrôle d’un pilote britannique dont la notoriété n’est plus à prouver dans le monde de la WRC. « De l’émotion, il va forcément y en avoir » a-t-il exprimé. Pour Yves Matton, directeur du département de compétition, il s’agit d’une occasion spéciale qui ne se présente que très rarement. « Dans la vie d’un patron d’équipe, il est moins fréquent de voir naître un bolide de course » précise-t-il. « La Citroën WRC renait agressive et plus puissante que jamais » estime toute l’équipe. Que ce soit pour le bruit, l’impression de la vitesse ou l’agressivité du moteur, tout a été revu et amélioré selon Yves Matton. « Les fans apprécieront sans doute ce nouveau modèle de WRC Citroën » se réjouit-il.

Les avis du pilote

Cramponné au volant de la nouvelle version Citroën WRC, Kris Meeke a pu témoigner de la fiabilité et des performances techniques de cette voiture de course dès les premiers tours de roues. « Bien que le véhicule demeure sensible aux évolutions de réglage, ses atouts résident dans sa puissance motrice et son efficacité aérodynamique » rassure-t-il. Le pilote anglais se sent fier de participer à un programme qui va marquer un tournant majeur pour Citroën Racing et le début d’une nouvelle ère pour WRC. D’autres pilotes à l’instar de Craig Breen et de Paul Nagle ont déjà eu l’opportunité d’être au volant de cette nouvelle génération de Citroën WRC et reconnaissent son potentiel en termes de puissance mécanique, de vitesse et d’équilibre aérodynamique.

Focus sur les caractéristiques techniques de la nouvelle Citroën WRC

Arborant un design agressif, la carrosserie procure une plus grande marge de liberté aérodynamique, car plus large de 55 mm comparée à d’autres cockpits de course. Quant au bouclier, il est pourvu d’une lame. La nouvelle WRC Citroën est aussi équipée d’entrées et de sorties d’air proéminentes ainsi que d’un diffuseur arrière. Le bolide est propulsé par un moteur turbo à injection version 1.6 qui est notamment conçu avec une bride de 36 mm à l’instar des Citroën C-Elysée WTCC. Avec une puissance motrice de 380 chevaux, cette nouvelle version WRC de Citroën offre un poids total diminué de 25 kg. Son système de transmission intégral est doté d’un différentiel central, procurant une motricité optimale. Toutes les données recueillies sur les sentiers caillouteux du Château de Lastours et de Fontjoncouse vont faire l’objet d’une analyse dans le centre versaillais de l’équipe dans le but d’apporter des éléments d’améliorations lors des prochains essais dont les lieux de déroulement ne sont pas encore renseignés pour le moment.

Cliquer pour commenter

Repondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actus populaires

Haut