Auto-moto

Comment devenir conducteur de transport en commun

Le conducteur de transport en commun plus communément appelé chauffeur, assure le trajet de milliers de personne chaque jour. Il peut être chargé d’assurer le transport scolaire, le transport de véhicules de tourisme ou encore d’usagers sur des lignes régulières. Il peut conduit un train, un bus ou encore un tramway.

Les compétences requises pour l’exercice du métier de chauffeur

Le conducteur doit avant tout assurer la sécurité des voyageurs. Pour cela, il est nécessaire de vérifier l’état de votre véhicule avant le départ et de signaler tout problème technique. Il est également responsable de l’état de propreté de son véhicule.

Il doit accueillir, informer et assister les usagers dans leur voyage et gérer les situations de crise : il doit rester calme, ferme et respectueux. Le chauffeur connaît les mesures d’urgence en cas d’incident et les services à contacter en cas de besoin.

Il est nécessaire d’acquérir le permis B et le permis D, qui autorise le conducteur à conduire un véhicule de transport de voyageurs de plus de 8 mètres contenant plus de 9 places. Le chauffeur doit prouver également qu’il est en bonne santé, qu’il possède une bonne vue et une bonne audition. Il est possible que le candidat doive apprendre à maîtriser divers outils technologiques comme le GPS.

Les différentes formations possibles

En plus de valider votre permis B et D, vous devez acquérir soit la formation « FIMO Voyageurs », soit la formation « Titre professionnel conducteur (trice) du transport routier interurbain de voyageurs ».

La formation « FIMO Voyageurs » vise à perfectionner sa conduite notamment en terme de sécurité et à connaître les réglementations du transport ainsi que des règles relatives à la sécurité routière, environnementale, à la santé, au service et à la logistique. Cette formation est accessible pour tout conducteur désirant transporter des voyageurs. Il est obligatoire de détenir un permis D,D1,D1E ou DE valide. La formation dure 140 h et se clôture par un test final. En plus des cours théoriques que vous suivrez, vous bénéficierez également de mises en situation pratique de conduite.

Le titre professionnel conducteur (trice) du transport routier interurbain de voyageurs permet au candidat d’assurer la sécurité d’un transport interurbain de personne avec un véhicule contenant plus de 9 places assises. Cette formation est accessible à toute personne de 21 ans, titulaire du permis B et médicalement apte, qui souhaite devenir conducteur. La formation dure 420 h et se répartie sur 12 semaines. Vous apprendrez toutes les compétences nécessaires à la profession de conducteur routier du transport interurbain de voyageurs. Il apprend à vérifier et préparer son véhicule avant le départ, à assurer la sécurité des voyageurs et aux démarches à suivre en cas d’incident.

Les conditions de travail

Les horaires de travail ne sont pas réguliers. Les chauffeurs peuvent travailler le week-end, la semaine, les jours fériés ou encore la nuit. De plus, si vous travaillez pour une compagnie ferroviaire ou une agence touristique, il est possible que cela engendre un éloignement de votre domicile. Le métier de conducteur demande donc beaucoup de sacrifices au service de ses voyageurs. Le port d’un uniforme peut être requis, mais dépend de l’entreprise pour laquelle vous travaillez.

Les salaires et évolutions possibles

Le salaire brut mensuel d’un chauffeur débutant est proche du SMIC. Cependant, il est possible de toucher des primes lorsque le conducteur travaille lors des jours fériés, le dimanche et lorsqu’il travaille la nuit.

Le conducteur de transport en commun peut évoluer et devenir chef de ligne, contrôleur ou inspecteur.

 

Cliquer pour commenter

Repondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actus populaires

Haut