Compétition

Formule 1 : Ricciardo revit ses exploits de 2014

Formule 1

La saison débute bien pour Daniel Ricciardo dont le potentiel s’avère prometteur pour Red Bull. Après avoir terminé quatrième à trois reprises, le pilote australien affiche le meilleur de ses performances cette saison en se classant étonnamment troisième du championnat. La firme anglo-autrichienne ayant jusqu’alors pu conserver son positionnement grâce à Daniil Kvyat suite à son succès en troisième place en Chine. Christian Horner, directeur de Red Bull Racing étant désormais persuadé que rien ne doit plus les empêcher de s’immiscer au duel entre les deux mastodontes de course à savoir : Mercedes et Ferrari.
Parti sur de bonnes roues, Ricciardo parvenait à dominer la course durant les premiers tours lors du GP en Chine avant que ne surviennent des circonstances contraignantes. En effet le pilote subissait une crevaison pneumatique et l’intervention d’un safety car l’a fait aussi ralentir. L’Australien a tout de même pu se rattraper pour finir quatrième.

Saison GP F1 2016 : une impression de déjà vécu pour Ricciardo

En quête de nouveaux challenges et notamment avide d’une victoire sur le podium, le pilote australien saisit toutes les opportunités pour gravir les échelles du succès, tout comme il l’a fait en 2014. Le pilote lui-même estime que la saison s’annonce prometteuse pour sa carrière. « À l’issue de trois courses, nous avons prouvé chaque weekend que nous étions solides. C’est un potentiel dont on n’espérait pas avoir à ce moment de l’année. J’ai l’impression de ressentir une sensation similaire à celle dont j’ai vécu il y a deux ans » s’étonne l’Australien avec fierté.

Ce que pense le pilote de la prochaine course à Sotchi

À l’instar de son coéquipier Kvyat, Ricciardo est aussi conscient de la complexité dont le circuit de Sotchi pourrait revêtir. Tout comme celui de Shanghai, le circuit de Sotchi pourrait également handicaper le RB12 selon l’Australien. Sa piste, assez peu agressive pour les pneus, sinue entre les installations du Parc Olympique ; ce qui rendrait le parcours assez tortueux et difficile à appréhender. Ce circuit, apparemment de faible adhérence par le passé, est aussi assez glissant. À la différence des autres circuits, le carrossage n’a pas tellement subi de modifications. Les virages sont plats et assez uniques d’après Ricciardo. L’une des tribunes porte le nom du pilote numéro 26 de Red Bull. Ce dernier aura notamment l’occasion de jouer l’une des courses les plus importantes de sa carrière dans son pays natal. L’Australien aussi quant à lui s’impatiente d’y revenir.

Cliquer pour commenter

Repondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actus populaires

Haut