News

Les problèmes pneumatiques limitent le potentiel des pilotes Ducati

Les problèmes pneumatiques limitent le potentiel des pilotes Ducati

Au lieu de permettre aux pilotes une meilleure acclimatation à la moto et une rapidité d’adaptation au circuit, les changements pneumatiques deviennent sujets à polémiques chez les pilotes de Ducati. Si l’on se fie à leurs dires, il s’avère que les problèmes de pneus ne cessent d’engendrer une contre-performance alors que tout se joue dans cette phase de saison. Les courses de Jerez n’ont pas été en tout cas une réussite pour Ducati. « Le weekend a été dur pour nous et je pense personnellement qu’aucun de nous ne s’y attendait. Cela a été un coup de tonnerre brusque » conclu Andrea Iannone, positionné au septième rang du classement final à 26 secondes du vainqueur. Le résultat n’était pas à la hauteur des attentes des pilotes, eux qui affirment avoir tout donné pendant le weekend pour être au top de leurs performances pour cette course. Pour Iannone, le problème ne vient pas du réglage ni de sa façon de piloter, car il estime avoir correctement rectifié ces aspects.

Les impressions du pilote pendant la course

Dès les cinq premiers tours, Ianonne rencontre des difficultés au niveau de son pneu avant. Le pilote affirme que la gomme semblait le ralentir dans les points de freinage suivant les lignes droites comme s’il avait moins de grip. Même si le pilote parvenait à résoudre cette difficulté pneumatique avant, il ne pouvait pas à pallier celle causée par la gomme arrière étant déjà équipée d’une carcasse plus robuste. Le pilote Ducati porteur du numéro 29 évoque par ailleurs que cet aspect pneumatique entraîne une difficile prise en main de la moto en piste. « Avoir moins de grip n’est pas tout à fait mon style puisque j’utilise fréquemment le frein arrière à chaque virage. L’ennui est qu’à chaque fois que je lâche les freins et que je mets aussitôt le gaz, pour une meilleure reprise, le pneu se met tout le temps à glisser. Cela me fait régresser en termes de timing ».

Ce que les pilotes Ducati pensent du changement

Andréa Dovizioso estime pour sa part que les pilotes pourront être encore plus compétitifs sur n’importe quelle piste s’ils n’étaient pas conditionnés par ces pneus. Selon lui, il suffisait pour les pilotes, lors de la saison précédente, de développer la moto et de travailler la performance pour être compétitifs, mais à présent non seulement ceux-ci doivent adapter leur bolide aux pneus, mais aussi à chaque piste sur la base de ces gommes.

Cliquer pour commenter

Repondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actus populaires

Haut